ARTSAKH-FRANCE Rubrique

La délégation des députés Français est arrivée en Artsakh mardi


La délégation des députés Français est arrivée le 10 septembre en République de l’Artsakh. Elle a été reçue et saluée à l’entrée de Stepanakert devant le mémorial « Menk enk, Mer sarere » (Nous sommes nos montagnes) symbole de la résistance du peuple de l’Artsakh sur ses terres ancestrales par le vice-Président du Parlement de l’Artsakh, Vahram Balayan.
La délégation des députés Français restera en Artsakh jusqu’au 14 septembre et rencontrera les plus hautes autorités de la République.
Conduite par Guy Teissier, président du Cercle d’Amitié France-Artsakh, la délégation comprend des parlementaires membres du Cercle tels Valérie Boyer (LR), Danièle Cazarian (LREM), Mohamed Laqhila (MoDem) et d’autres qui ne le sont pas comme Jean-Pierre Cubertafon (MoDem), Guillaume Kasbarian (LREM) ou le sénateur Pierre Ouzoulias (PC).

Elle répond à l’appel lancé le 5 février dernier par MM. Franck Papazian et Ara Toranian, co-présidents de Comité de Coordination des Organisations Arméniennes de France (CCAF) lors de son diner annuel.

« D’une manière générale, la Représentation nationale s’efforce de contribuer positivement à la position de la France sur quelque sujet que ce soit en construisant sa propre vision des choses » a expliqué Guy Teissier président du Cercle d’amitié avec l’Artsakh.. « C’est aussi vrai sur des sujets de politiques étrangère et je tiens à souligner que la plupart des membres de la délégation que je préside sous l’égide du Cercle ne se sont encore jamais rendus en Artsakh » a-t-il poursuivi.

<span class="caps">JPEG</span> - 180.5 ko

Sur son compte Facebook, Danièle Cazarian annonce qu’" Au programme de mon séjour, figurent des rencontres institutionnelles pour mieux comprendre le fonctionnement de cette jeune République, avec une première rencontre avec le Président de l’Assemblée Nationale, Ashot Ghoulian.
En tant que membre de la commission ACE, j’aurai également une attention particulière pour les structures éducatives et culturelles, sur un territoire où la préservation de la culture et la construction de la jeunesse est un enjeu national."

Krikor Amirzayan

par Krikor Amirzayan le mercredi 11 septembre 2019
© armenews.com 2019