TURQUIE Rubrique

Génocide des Arméniens : Ankara affirme n’avoir pas oublié l’oppression grecque contre les Turcs à l’époque de l’Empire ottoman


Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré, jeudi 7 novembre, qu’Ankara n’a pas oublié l’oppression grecque contre les Turcs et les autres citoyens à l’époque de l’Empire ottoman.

Le porte-parole de la diplomatie turque, Hami Aksoy, s’est ainsi exprimé en réaction aux propos du président grec Prokópis Pavlópoulos sur le génocide arménien au cours de sa visite en Arménie.

Hami Aksoy a expliqué que la Grèce a toujours apporté son soutien à des parties hostiles à la Turquie en appuyant leurs positions et orientations.

Il a ajouté : « Les tentatives grecques d’élimination des Turcs et des musulmans, depuis l’époque de l’Empire ottoman jusqu’à l’indépendance de la République turque sont bien connues ».

Il a également indiqué que la Grèce poursuit ses pratiques inhumaines contre les minorités turques et sanctionne les muftis et religieux turcs en réaction à la tenue des Grandes prières du vendredi.

Hami Aksoy a également déclaré : « Nous devons tirer les enseignements de notre histoire pour réaliser la paix et non pas pour refaire les mêmes erreurs et provoquer les mêmes conflits. Le soutien de la Grèce aux actions hostiles à la Turquie ne lui apportera rien. Nous leur rappelons, ainsi, le principe du bon voisinage qui participera à la paix et à la prospérité de la région ».

Athènes a bien évidemment réfuté les affirmations turques.

Alexandros Gennimatas, porte-parole du ministère grec des Affaires étrangères, a publié un communiqué vendredi en réponse aux accusations provocatrices de la Turquie contre la Grèce.

« L’insistance de la Turquie sur une distorsion de l’histoire est indigne d’un État moderne », a affirmé M. Gennimatas.

”Nous appelons la Turquie à réfléchir sur ses responsabilités historiques, notamment en ce qui concerne son comportement envers la minorité grecque. La Turquie devrait suivre l’exemple de la Grèce et, enfin, œuvrer à la consolidation des relations de bon voisinage dans notre région et, bien entendu, à sa perspective européenne ", a déclaré le ministère grec dans une déclaration.

par Stéphane le dimanche 10 novembre 2019
© armenews.com 2019