France

Saint-Raphaël


« Les Arméniens ont été décimés, victimes d’un crime de masse. La première responsabilité, la première exigence morale, c’est de regarder ce crime en face et de l’appeler par son nom : ce crime, oui, c’était un génocide ». C’est par ces paroles symboliques que Frédéric Masquelier a entamé son discours devant la communauté arménienne de l’Est Var. Suite aux allocutions, il a été procédé à un dépôt de gerbes, tout comme Georges Ginesta, sénateur du Var, Françoise Dumont, première vice-présidente du Conseil départemental, Guillaume Decard, conseiller départemental, André Yedikardachian, accompagné d’Antramik Zakarian et des jeunes Gabriel et Arthur, au nom des associations arméniennes d’aide sociale, les enfants Milan, Marie et Michaël, pour l’association des arméniens de Draguignan. La cérémonie s’est poursuivie par des prières, des poèmes et des chants, avant de se conclure par le traditionnel dépôt de roses au pied du Khatchkar du jardin d’Arménie et le vin d’honneur offert par la communauté.

par Spidermian le mardi 15 mai 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...